Saison cyclonique, la mairie se prépare

La saison cyclonique a débuté et c’est dans ce cadre que la collectivité de Trois-Rivières a procédé, lundi 13 juin, a un exercice simulant le passage sur la Guadeloupe d’un phénomène cyclonique. Cet exercice, mis en place par le service Interministériel de la Défense et de Protection Civile, a pour objectif d’entraîner les services de la collectivité à la gestion de l’alerte et à leur capacité à faire face à une catastrophe annoncée, ainsi qu’à sa montée en puissance : Déclenchement du plan de secours, activation des PC etc…
Dans une salle, un PC (Plan Communal) de crise reçoit par SMS et par fax les instructions de la Préfecture. Le processus a débuté dès vendredi 10 juin. Les choses sérieuses n’ont cependant commencé que lundi matin vers 8h40, heure à laquelle l’alerte passe au niveau rouge : La tempête tropicale Zachary devient un ouragan de catégorie 2 avec des vents à 200km/h et cible essentiellement le sud Basse-Terre, les Saintes et Marie-Galante. « C’est l’occasion pour nous de vérifier si nous sommes ok en termes de moyens humains, matériels et organisationnels explique Georges Siarras, responsable du service Sécurité et Règlementation de la commune. Nous avons envisagé tous les problèmes que nous pourrions rencontrer sur le terrain »

Comment ça marche ?

L’information est la première des nécessités en cas d’alerte cyclonique, notamment dans la transmission des consignes de sécurité. Des procédures spécifiques sont appliquées par la préfecture pour alerter les collectivités (SMS, mails, fax, téléphones, voire téléphones satellitaires) qui elles-mêmes répercutent l’information à la population selon des schémas prévus par les plans communaux de sauvegarde (PCS).

Les consignes de sécurité à la population sont graduées. Depuis 2006, la procédure de Vigilance météorologique est en vigueur pour les risques météorologiques classiques (fortes pluies, mer forte, etc …) et pour les dangers dus aux cyclones.

Elle correspond au code couleur suivant :

  •  Vigilance jaune : Soyez attentifs
  •  Vigilance orange : Préparez-vous
  •  Vigilance rouge : Protégez-vous
  •  Vigilance violette : Confinez-vous, ne sortez pas
  •  Vigilance grise : Le cyclone est passé, restez prudents

À chaque couleur, répondent des consignes spécifiques que chacun peut d’ores et déjà consulter

Chaque citoyen doit se préparer au risque cyclonique

Lorsqu’un événement majeur survient, chacun doit bien sûr suivre son évolution à la radio, sur le site de Météo France et sur le site internet de la préfecture où figurent, en temps réel, tous les communiqués du préfet de Guadeloupe.

V_jaune
« Soyez attentifs ! »

Une perturbation de type cyclonique (tempête tropicale ou ouragan) peut représenter une menace pour le territoire, à échéance encore lointaine ou imprécise, ou à échéance plus rapprochée mais avec effets limités (impact modéré) attendus sur le territoire.

– Se tenir informé de l’évolution auprès de Météo-France, des médias, des communiqués de la préfecture, etc.

– Vérifier (où compléter le cas échéant) l’état des réserves en eau potable (nombreuses bouteilles d’eau minérale) et alimentaires (en aliments secs et conserves, etc.), et notamment pour les bébés et les personnes affaiblies. Penser que si un cyclone dévaste le territoire, il n’y aura plus d’électricité durant de nombreux jours, et donc plus de réfrigérateurs, congélateurs, etc.

– Vérifier l’état des piles et batteries, notamment pour les radios (pour écouter les communiqués des autorités, les bulletins météorologiques, …).

– Ne pas prendre la mer sans obligation particulière.

– Éviter d’entreprendre des randonnées en montagne ou près des cours d’eau, zones à risques dès la survenance de mauvais temps.

V_orange

« Préparez-vous ! »

Un cyclone tropical (tempête tropicale ou ouragan) représente un danger possible avec impact fort attendu à échéance encore un peu éloignée et donc avec encore une légère imprécision, ou un danger très probable à échéance rapprochée mais avec effets limités (impact modéré) attendus sur le territoire.

– Se tenir informé en continu de l’évolution de la situation météo auprès de Météo-France, des médias, des communiqués de la préfecture, etc.

– Préparer l’habitation (penser à ranger tout ce qui peut devenir des projectiles lorsque le vent soufflera), commencer à consolider portes et fenêtres (volets, contre-plaqués, rubans adhésif sur les parties vitrées), mettre hors d’eau (si lieu à risque d’inondation) les objets, mobiliers sensibles.

– Vérifier une nouvelle fois (ou compléter le cas échéant pour tenir plusieurs jours en mode « survie ») l’état des réserves en eau potable (nombreuses bouteilles d’eau minérale) et alimentaires (en aliments secs et conserves, pour les bébés, etc.). Attention aux denrées contenues dans les congélateurs, l’électricité risquant d’être coupée longuement.

– Vérifier l’état des piles et batteries, notamment pour les radios (pour écouter les communiqués des autorités, les bulletins météorologiques, …). Pensez à effectuer le plein de carburant pour vos véhicules, à protéger vos documents personnels (papiers), et de se munir d’argent liquide (distributeurs risquent ensuite d’être inopérants, les achats par carte bancaire difficiles …).

– Ne prendre la mer sous aucun prétexte et protéger ses embarcations nautiques.

– Éviter toute sortie non impérative.

V_rouge

« Protégez-vous ! »

Un cyclone tropical (tempête tropicale ou ouragan) représente un danger très probable à échéance rapprochée avec effets limités (impact modéré ou assez fort), ou à échéance un peu plus éloignée mais avec effets intenses (cyclone majeur) attendus sur le territoire.

– Rester à l’écoute de la situation météo auprès de Météo-France, des médias, des communiqués de la préfecture, etc.

– Rejoindre son habitation au plus vite (ou les abris dûment signalés par les mairies) et finir de la protéger (au niveau des ouvertures) ; penser à démonter les antennes extérieures et paraboles.

– Retirer ou arrimer les objets à l’extérieur, de manière à éviter qu’ils ne deviennent des projectiles dangereux.

– Rentrer les animaux.

– Préparer la pièce la plus sûre pour accueillir l’ensemble de la famille si nécessaire ; répartir les moyens d’éclairage de secours (bougies, piles torches, …).

– D’une manière générale, éviter tout déplacement et faciliter le travail des équipes des mairies.

V_violette

« Confinez-vous, ne sortez pas ! »

Un cyclone tropical intense (ouragan majeur) représente un danger imminent pour partie ou totalité du territoire, ses effets attendus étant très importants.

– Rester à l’écoute de la situation météo auprès de Météo-France, des médias, des communiqués de la préfecture, etc.

– Rester calme (pas de panique) et à l’abri ; consolider, si besoin est, les portes à l’intérieur de l’habitation ; s’éloigner des ouvertures (se confiner dans la pièce la plus sûre).

– Ne pas utiliser le téléphone, sauf nécessité absolue.

– Une période de calme météo relatif peut survenir juste après des conditions très violentes : ne pas sortir, car il s’agit probablement du passage de l’oeil de l’ouragan, suivi de très près par de nouvelles conditions sévères et intenses.

– Attendre les consignes des autorités avant de se déplacer.

– D’une manière générale, ne pas sortir et ne circuler sous aucun prétexte (en raison du danger extrême, et puis aussi sous peine de poursuites pénales).

V_grise

« Restez prudents ! »

Un cyclone tropical a traversé le territoire, avec des dégâts. Même si les conditions météorologiques sont en cours d’amélioration, subsiste un danger (inondations, coulées de boue, fils électriques à terre, routes coupées, …). Les équipes de déblaiement et de secours doivent pouvoir commencer à travailler sans être gênées dans leur déplacement et leurs activités.

– Continuer d’être à l’écoute des communiqués de la préfecture, des médias, de la situation météo, etc. Attendre de manière générale les consignes des autorités.

– Éviter de sortir, ne pas gêner les équipes de secours et déblaiement ; mais s’éloigner des points bas et cours d’eau dangereux, sans avoir à traverser les gués, ravines et fossés submergés.

– Déblayer si besoin est votre habitation, mais sans toucher aux fils tombés à terre.

– Assister ses voisins si besoin, prévenir les secours le cas échéant.

– Éviter l’utilisation des téléphones sauf nécessité absolue (encombrement des réseaux, équipes de secours prioritaires, …).

– N’utiliser votre véhicule qu’en cas d’impérieuse nécessité, et dans ce cas, conduire avec la plus extrême prudence.

– Vérifier la qualité de l’eau avant de la consommer.

15
Translate »