FEMI, pleins feux sur le cinéma caribéen

femi 2017

 

Le FEMI (Festival Régional et International du Cinéma de Guadeloupe) se tiendra du 27 janvier au 4 février 2017.

Au programme  de cette 23ème édition un focus sur le cinéma caribéen, et un clin d’oeil au cinéma colombien, 2017 étant l’année France-Colombie.

Le FEMI s’associe cette année à la société Fest Events Logistics  qui a organisé plusieurs  évènements à l’occasion du festival notamment l’élection d’une ambassadrice  du FEMI 2017 le 7 janvier dernier , des projections de court métrages  au Fort Fleur d’épée  et au Moule , un concours vidéo intitulé « Réalise ton monde ».

Programme de Trois-Rivières

Samedi 28 janvier, à 19 heures

GISCARD BOUCHOTTE

Giscard Bouchotte

TAP TAP

Écrit par Judith Halfon, réalisé pas Giscard Bouchotte – 52 MN

La trame du film repose sur l’idée de voyage et sur le concours du plus beau transport terrestre organisé le 12 août lors de la fête nationale des Tap-Tap. Pour mieux comprendre l’impact de cet événement, nous voyagerons sur les routes, avec le parti pris de bousculer les idées reçues liées à ce pays. Nous découvrirons les milles visages d’Haïti à travers le regard de ceux qui conduisent ces véritables oeuvres d’art, qui font son histoire ou qui la subissent.

 

 


Mercredi 1er février, à 19 heures

« SI BONDYE VLE YULI »

De Jean Jean 2015, Haïti, République dominicaine, 70 mn, créole, français, sous-titré anglais, Sparring Partners

Pour Yuli, une femme haïtienne vivant en République dominicaine depuis plus de 35 ans, il a été une lutte permanente pour élever ses enfants dans la dignité, comme elle traite avec son statut d’immigration précaire. Au milieu de la régularisation du gouvernement, expulsion imminente et de bouleversements personnels, les questions se posent : Qu’est-ce qui fait vraiment nous appartenons à un lieu ? Comment les liens entre la terre et ses habitants sont faits ?

14632988_1000502280073096_2419319649093960949_n

« Le prix des Droits humains d’Amnesty International a été attribué à Si Bondye vle, Yuli pour son analyse percutante des problèmes de droits humains en République dominicaine et en Haïti, notamment la discrimination envers les migrants haïtiens » hiara Sangiorgio, conseillère spécialisée à Amnesty International et membre du jury


 

Vendredi 3 février, à 19 heures


mamanMAMAN(S)

De Maïmouna Doucouré 2015, Produit par Bien Productions

Aida, huit ans, habite un appartement de banlieue parisienne. Le jour où son père rentre de son voyage au Sénégal, leur pays d’origine, le quotidien d’Aida et de toute la famille est complètement bouleversé : le père n’est pas revenu seul, il est accompagné d’une jeune sénégalaise, Rama, qu’il présente comme sa seconde femme. Aida, sensible au désarroi de sa mère, décide alors de se débarrasser de la nouvelle venue.

 

 

 

 

 


 

Franck Salin, écrivain, journaliste et réalisateur

CITOYENS BOIS D’ÉBÈNE

De Franck Salin, Guadeloupe, 2016, documentaire, 52 min.

Le Dr Emmanuel Gordien est un militant de la mémoire. Avec son association, le CM98, il restitue aux Antillais l’histoire et les noms oubliés de leurs aïeux esclaves dont il réhabilite le souvenir. Une démarche étroitement liée à sa quête personnelle. Il a retrouvé Georges, l’esclave qui, le premier, après l’abolition, a porté son nom de famille : Gordien. Avec lui, nous partons sur les traces de son aïeul, en Île-De-France, en Guadeloupe et au Bénin. Une aventure humaine porteuse d’immenses espoirs : ceux d’une mémoire apaisée et d’une réconciliation des descendants d’esclaves avec l’Afrique, la France et leur propre passé.

 

 

 

 

Retrouvez  le programme du FEMI dans son intégralité

33
Translate »