Qualité des eaux de baignade et de l’air

Qualité de l’air

La qualité de l’air est globalement bonne en Guadeloupe et dans les Iles du Nord. Toutefois des épisodes de pollutions de particules fines, dues aux brumes de sables, sont régulièrement observés et font l’objet de procédures de recommandation et d’alerte.

D’autres épisodes de pollution plus rares (ozone ou dioxyde d’azote) peuvent être observés. Ils sont dus aux activités locales ou importés du continent Nord américain. La qualité de l’air est surveillée en Guadeloupe par l’Association agréée par l’État GWAd’Air qui rend compte à la DEAL de ces mesures en continu et de ses campagnes de mesures sur l’ensemble de la Guadeloupe et des Iles du Nord.

Enfin, grâce au Schéma Régional Air Climat Énergie en cours d’élaboration, nous pourrons bientôt avoir une cartographie exacte de la qualité de l’air sur notre territoire aujourd’hui mais également à l’horizon 2020 et 2050 et lutter efficacement contre la pollution atmosphérique.

Consulter le dernier bulletin

Cliquez ici pour plus d’informations

Qualité des eaux de baignade

L’Agence de Santé de Guadeloupe, Saint-Martin, Saint Barthélemy assure le contrôle sanitaire régulier de l’ensemble des zones de baignade déclarées en Guadeloupe et dans les deux collectivités d’Outre-Mer : Saint-Martin et Saint Barthélemy. Pour l’archipel, la saison balnéaire est ouverte toute l’année et commence le 1er octobre pour se terminer le 30 septembre de l’année suivante.

Le contrôle sanitaire se compose :

  • D’un suivi régulier sur le terrain ;
  • De prélèvements d’eau réalisés à chaque contrôle ;
  • De l’interprétation sanitaire des résultats d’analyses (analyses sont réalisées par l’Institut Pasteur de Guadeloupe, laboratoire agréé par le ministère de la santé)

Le contrôle sanitaire répond aux exigences de :

  • La Directive Européenne du 15 février 2006 (2006/7/CE), en application depuis le 1er janvier 2014 ;
  • Le Code de la santé publique : articles L.1332-1 à L.1332-9 et D.1332-14 et suivants.

Deux paramètres bactériologiques, indicateurs de la qualité de l’eau, sont recherchés : Streptocoques fécaux et Escherichia coli.

Sur le terrain, en plus de la réalisation du prélèvement, un contrôle visuel est effectué : transparence, présence de mousses artificielles, de résidus goudronneux, de verre, de plastique ou autres.

L’information du public

Les résultats du contrôle sanitaire font l’objet d’une information à l’Union Européenne et sont transmis par l’ARS, aux maires, aux présidents des collectivités ou personnes privées responsables des baignades.
Ces résultats doivent être affichés en mairie et sur les lieux de baignade par les responsables des baignades et mis à jour régulièrement.

Consulter le dernier bulletin

Plus d’infos ici

Translate »