Sargasses, santé, environnement et économie

Depuis 2011, l’algue brune ou sargasse envahi les littoraux de la Caraïbe. L’économie des îles est fortement touchée par ce phénomène. La pollution olfactive engendrée par l’échouage de ces algues impacte à terme les activités touristiques, mais également la santé et le bien être des insulaires. La décomposition de ces végétaux génère par ailleurs, des gaz qui attaquent les appareils électroniques et les véhicules. La lutte contre l’invasion des algues sargasse se poursuit année après année, avec des déclinaisons pour le moins inédites. Face à la détresse grandissante des habitants, des solutions existent et tardent à être mises en place. Ces algues qui viennent du Brésil, elles sont rejetées en mer par le fleuve Amazone, le réchauffement climatique participe largement à leur développement.

Salade de sargasses et ses écrevisses

Les sargasses pourtant impopulaires seraient-elles en passe de créer une révolution culinaire ? Selon Guy Ferdinand, propriétaire du restaurant « Petibonum » en Martinique, il semble que les sargasses puissent être cuisinées ; Il est donc possible de rendre ces algues comestibles, un plus en terme de gastronomie antillaise.

 

Les brigades vertes

Bateaux sont mis hors service car les algues peuvent endommager leur fonctionnement Les communautés de communes, sont aidées par une partie de la dotation d’équipement des territoires ruraux, qui s’élève à 500.000 €. Les communes concernées par l’échouages des algues demandent la mobilisation des « brigades vertes ».

La présidente de la collectivité a adressé un courrier au Premier ministre Edouard Philippe dans lequel elle rappelle « qu’en 2015, le gouvernement Valls avait mobilisé 1,6 million d’euros afin de permettre le recrutement d’une centaine de personnes en contrats aidés pour renforcer les équipes des communautés d’agglomération chargées du ramassage des algues ».

Si le retour des brigades vertes est proscrit, la préfecture indique travailler avec les communes à des projets de chantiers d’insertion pour mobiliser des moyens humains rapidement. La préfecture pourrait par ailleurs faire l’acquisition d’un bateau-aspirateur.

Cependant, la valorisation de ces déchets végétaux pose un problème car ces algues sont toxiques pour envisager une méthanisation pour une production électrique ou une utilisation en tant qu’engrais sans risquer d’abîmer les sols.

Les sargasses ravagent les écosystèmes

Les sargasses ravagent les écosystèmes

 

Plus de vidéos

 

Sources: http: Ladepechefrance24

Translate »