Fêter Pâques en sécurité en préservant notre environnement

Traditionnellement, vacances de Pâques riment avec plage en Guadeloupe. Pour bien réussir ces moments de fête, soyons respectueux de notre environnement, prudents sur la route et attentifs lors des baignades.

3acomataucoeurdescimes.fr_Dans les zones autorisées, utiliser des barbecues portables, ou autres aménagements publics prévus à cet effet : pas de feu de camp sauvage ou au pied des arbres ou bien encore dans un espace clos. Les foyers doivent être alimentés avec du charbon de bois, pour éviter tout prélèvement ou coupe de bois sur place.

Les branchements électriques sauvages sur les câbles à haute tension d’EDF ou lampadaires sont interdits.

Le camping et le bivouac, s’ils sont tolérés, ne doivent pas aboutir à une privatisation de l’espace public, et se faire dans le respect de la réglementation des espaces naturels protégés (forêt domaniale du littoral, site du conservatoire…). Chacun doit veiller à laisser les lieux propres et repartir avec ses déchets.

Les habitats naturels (plage de ponte de tortues marines) doivent être préservés : éviter tout éclairage excessif et dirigé vers la mer   ne pas détériorer la végétation ne pas circuler en voiture sur le sable, ni stationner sur les plages.

Sur la route

Depuis le début de l’année en Guadeloupe, une personne est tuée sur les routes, pratiquement chaque semaine. Pour que la fête ne tourne pas au drame, respectez ces règles de sécurité :

  • Pas de boisson alcoolisée avant de conduire
  •  Respecter les limitations de vitesse
  • Adapter sa vitesse à l’état de la route et aux conditions météo
  •  Respecter les distances de sécurité entre les véhicules
  • Attacher la ceinture de sécurité à l’avant comme à l’arrière
  • Ne pas téléphoner au volant
  • Mettre les gants et attacher le casque pour les deux-roues : conducteur et passager
  • Porter des vêtements clairs et un équipement de visibilité pour être vu la nuit

À la mer

Des réflexes et quelques précautions permettent de limiter les risques d’accidents avant, pendant et après la baignade :

Si vous ressentez le moindre frisson ou trouble physique, ne vous baignez pas.

Nagez accompagné ou tout au  moins, prévenez vos proches lorsque vous allez vous baigner.

Soyez vigilant lors de la baignade et faites attention à la zone d’impact des vagues (certaines zones du corps comme la tête, le cou ou le ventre étant plus fragiles).

Évitez de vous baigner à proximité de rivages abrupts ou glissants : vous pourriez tomber en entrant dans l’eau ou ne pas arriver à sortir de l’eau.

3205_TROIS-RIVIERES-PLAGE-GRANDE-ANSE-GUADELOUPE

Tenez compte de votre forme physique en mer

Ne surestimez pas votre condition physique. Avant de partir nager au loin, assurez-vous que votre forme physique vous permet de revenir sur la terre.

Ne consommez pas d’alcool avant et pendant la baignade.

Ne vous exposez pas excessivement au soleil avant la baignade.

Rentrez progressivement dans l’eau afin d’éviter l’hydrocution ou un malaise.

En cas de danger imprévu

20 % des noyades ont lieu pendant une activité autre que la baignade : bateau, pêche, plongée, canoë, kayak… Ces noyades sont souvent dues à une chute ou à un malaise.

Ne luttez pas contre le courant et les vagues pour ne pas vous épuiser.

Si vous êtes fatigué, allongez-vous sur le dos pour vous reposer. Vos voies respiratoires sont alors dégagées : vous pouvez respirer normalement et appeler à l’aide.

À la rivière

Par temps de pluie, l’eau des rivières peut monter très vite. De nombreuses feuilles flottant à la surface de l’eau sont les signes avant-coureurs d’une crue imminente. L’eau doit être limpide.

Avant de plonger dans un bassin, assurez-vous que la profondeur est suffisante.

Ne pas s’approcher des sauts, au risque d’être aspiré par un tourbillon.

numero-unique-196_vignettes_1200x771_v1_2_-4d677-2-9132a_large

Translate »