Les Rencontres d’Art et d’Histoire arrivent

Les Rencontres d’art et d’histoire 2016 se dérouleront cette année sous le thème « l’art et la nature des amérindiens à nos jours ».
La 4ème édition de notre biennale d’art est parrainée par Christian Anténor Habazac.
Au programme Expositions, Conférences, Workshop, Animation…

Invité d’honneur : Nankin Joel

 


Après “Mémoire et Présence Amérindiennes en Guadeloupe” en 2009, “Art et Céramique, des Amérindiens à nos jours” en 2011, et “Art et Spiritualité, des Amérindiens à nos jours” en 2013, les RAH aborderont cette année un élément fort de la vie des Amérindiens qui préoccupe artistes et chercheurs : le rapport entre l’Homme et la nature. D’où le thème : “L’Art et la Nature, des Amérindiens à nos jours”. Ce qui peut vous être dévoilé pour le moment… L’exposition se fera dans les deux salles de la mairie et s’étendra sur les sites naturels de la commune, sous la forme de réalisation d’œuvres éphémères par les artistes. Il s’agit de sites amérindiens, du théâtre de verdure, de la maison Siméon, du terrain Romuald, etc. Le cycle de conférences aura lieu à la salle Bloncourt Francillette, avec notamment Baba Barfleur, Carlomann Bassette et Pierre Chadru. L’axe éducatif est également au programme avec l’exposition des travaux scolaires à la bibliothèque, un concours d’écriture et un concours de fresque sur les murs de la bibliothèque. Ces actions se déroulent sous la direction artistique de Pierre Chadru. Les autres temps forts des RAH 2016 vous seront dévoilés ultérieurement.

L’ambition des Rencontres d’Art et d’Histoire

Les RAH de Trois-Rivières sont une manifestation dédiée à la valorisation de l’héritage des peuples qui vécurent jadis sur nos terres. Elle a pour délicate ambition de maintenir le cap d’une politique culturelle innovante. Il s’agit de restaurer la mémoire collective en vue d’un mieux vivre ensemble, par la reconstruction d’une identité historique valorisante, et non plus dénigrante comme ce fut le cas pendant des décennies, sinon des siècles, concernant nos ancêtres amérindiens. La particularité de cet événement est de se trouver à la croisée des préoccupations festives, scientifi ques et éducatives. Ces rencontres allient les domaines scientifi ques (histoire, archéologie, sociologie, géographie) aux problématiques de la création artistique d’aujourd’hui (peinture, sculpture, céramique, art vidéo, photographie, art numérique…), préfi guration des sensibilités esthétiques de demain.

Translate »